DANIEL BIGA
Accueil

DANIEL BIGA
L'apologie de l'animal

"...caïmans ou loirs musaraignes ou lamantins sangsues ou phacochères
belettes ou hiboux lynx ou couleuvres renards ou blaireaux ...
c'est tout pareil : toute cellule dérive d'une cellule préexistante
ça n'a rien à voir! - c'est tout pareil! c'est l'animal....ça bouffe! ça baise!
ça couve! ça court! ça braille! ça bagarre! ça bataille! ça hiberne!
ça pionce! ça veille! ça chasse! ça tue! ça dévore! ça reproduit!
ça a un territoire l'animal! ça migre l'animal! ça migre par centaines
ou milliards d'individus suivant que c'est cigognes ou sauterelles!
pigeons ramiers ou baleines bleues! fourmis bouges ou requins chagrins!
amis mots à gros dos animaux de gros mots..."

 


DANIEL BIGA
Stations du chemin

AUX PORTES DE LA VILLE
"Il a neigé jusqu'aux portes de la ville
jusqu'à la naissance de la mer
quelque ébauche de joie de paix de ferveur même
s'est alors infiltrée jusqu'au cœur
des plus imbéciles parmi les hommes

sur la noirceur le tintamarre la crasse le plomb
avec son poids léger son silence son calme
presque un jour durant la neige a tenu bon

ainsi parfois la neige arrive-t-elle aux portes de la ville
quand le monde est en danger "

Illustration de couverture de l'auteur
octobre 1990

 


DANIEL BIGA
Capitaine des myrtilles

LA NUIT D'ÉTÉ
"Il aimait respirer les signes annon-
ciateurs de la nuit d'été et s'en remplir
la poitrine. Deux cependant - comme
le ciel insensiblement se dégradait de
l'orange clair à l'outremer sombre -le
ravissaient plus que tout autre: la lueur
intermittente de la première luciole et,
peu après, la symphonie grave des gre-
nouilles. "

Illustrations de Kélig Hayel
2003


DANIEL BIGA
Impasse du progrès

"à la petite fille qui questionne:

« Maman qu'est-ce que je serai après? »
- eh bien après tu seras une maman!
« et après qu'est-ce que je serai? »
- eh bien après tu seras une grand-maman!

la petite fille cinq secondes réfléchit puis:
« et après je serai un chien! »

la Vache!
(elle a tout compris) "


DANIEL BIGA
C'est l'été

"pourvu qu'il y ait une fenêtre
où l'homme écrive
lorsque le jour se lève

l'éternité a l'odeur du moment "


DANIEL BIGA
L'Amour d'Amirat

"à mi-chemin montagne verte au plus loin elle est bleue
à mes pieds vertige blanc "


DANIEL BIGA
Né nu
Oiseaux Mohicans
Kilroy was here

"et il restera encore l'après-midi entière pour aller
dans les restanques abandonnées parmi les tempétueux oliviers
puis plus loin encore au-delà de la friche au-delà des égarés
dans les bois de pins mêlés aux fougères géantes du ravin inaccessible
dans les lianes inextricables de l'absolue luxuriance
et puis plus loin encore et puis plus loin toujours...

ASPER SED LIBER
âpre mais libre "


DANIEL BIGA
Histoire de l'air

"Parfois j'ai l'intuition de la liberté. Je pense à repirer alors et l'air s'engouffre en moi, puissamment. Il m'emplit de vigueur, d'énergie.Je deviens presqu'aussi fort, presqu'aussi léger que lui et je vole presque."